Les tableaux du collège de chirurgie

C’est une collection remarquable et unique, composée de 17 tableaux du XVIIe siècle, portraits de chirurgiens et de médecins, dont 15 étaient conservés au Centre Hospitalier Régional d’Orléans. L’ensemble est d’une très grande homogénéité et se situe entre 1637 et 1656.

Ces tableaux sont signés de deux peintres orléanais :

Pierre Poncet (1574 -1640)
Sulpice Morel (+1656)
à l’exception d’Esculape attribué au célèbre peintre Jean Senelle (1605-1671)

À Orléans, l’École de Chirurgie fut fondée le 23 juin 1759 par lettres patentes du roi Louis XVI. Mais bien auparavant, un collège de chirurgie siégeait au n°5 rue du Pommier Rouge, maison ayant été établie en 1583 par la municipalité d’Orléans pour être annexe de l’Hôtel-Dieu. Dès lors, ce bâtiment devint le siège de l’Ecole de Chirurgie d’Orléans.
Un enseignement de la chirurgie y était prodigué en latin (langue savante) et les examens se terminaient par une réception solennelle ou le nouveau chirurgien était tenu d’offrir à la communauté des chirurgiens d’Orléans un tableau. Ce tableau était offert au collège de chirurgie par le chirurgien nouvellement admis. Il représentait en thème central « un Patron » de la Médecine ou de la Chirurgie auquel il était dédié, filiation spirituelle du commanditaire donateur, avec le personnage représenté. La tradition est tombée en désuétude au XVIIIe siècle.

Au bas de chaque tableau est représenté le chirurgien avec son nom et son âge.

C’est ainsi que nous sont conservés quelques noms de chirurgiens orléanais du XVIIe siècle :

Jean Courtois le Jeune (1645), Estienne Julian (1639), Jean Roubaut (1653), F. Harvet (1639), Gabriel Rouzeau (1639), Vincent de Lestang, Michel Turmeau (1647), Louis Monceau, Annas Aucler, Estienne Julian, Jean Pelletier, Jacques Constant.

Tableau :  HIPPOCRATE

Le donateur a dédié son tableau à Hippocrate, le plus grand médecin de l’Antiquité, médecin grec considéré comme le père de la médecine.
Hippocrate le plus souvent représenté le visage ridé portant une grande barbe blanche, grisonnante tient dans sa main gauche un crâne et dans sa main droite un instrument qu’il a créé pour la trépanation

Le portrait du chirurgien (donateur anonyme) figure en bas à gauche
Ce chirurgien orléanais qui était Doyen a choisi Hippocrate comme « Patron »
Signature du peintre en bas à droite du tableau : S. MOREL FET  1638

Tableau : ESCULAPE

Gabriel Rouzeau, 1er barbier et chirurgien du Roi a posé son tableau en 1639 dans une des salles du collège de chirurgie d’Orléans. Il est étonnant de constater que cette œuvre n’est pas réalisée par des peintres locaux comme les autres tableaux mais par le grand Jean Senelle, peintre meldois très actif à Paris, illustrant la nature divine d’Esculape. Le traitement pictural du visage est caractéristique de Jean Senelle (1603-1671) et on le retrouve dans d’autres œuvres qu’il a signées notamment le Saint-Nicolas du musée Bossuet. Le serpent qu’il tient dans sa main gauche est le symbole du savoir. Le portrait du donateur (en bas à gauche) est daté de 1648 et a été peint dans un 2ème temps.

Tableau : ADRIAN VAN DER SPIEGHEL

Ce tableau a été offert par les chirurgiens Jean Roubault, père et fils en 1653 et 1700.
Ces praticiens ont choisi comme patron, Adrian van den Spieghel (1578-1625), chirurgien et anatomiste né à Bruxelles.
Jean Roubault père, représenté en médaillon au centre, était Maître chirurgien et Lieutenant du 1er chirurgien du Roi. (Nommé à Orléans le 3 septembre 1676 )

Texte ajouté sur le tableau par les administrateurs des Hospices Civils d’Orléans dans un médaillon en bas à droite du tableau


Ces portraits qui décoraient l’ancien Collège de Chirurgie de la Ville d’Orléans ont été retrouvés en 1844 et rétablis par les Soins de Messieurs les membres de la Commission des hospices
Mr. Lacave étant Maire et Président
Mr. Demadière-Miron, vice-Président
Mr. le Vicomte de Morogues
Dequoy-Burgevin, Dehais-Bigot
Le Marquis De la Touanne
Administrateurs



Ces tableaux du collège de chirurgie ont orné pendant de nombreuses années la salle du conseil d’administration puis de surveillance du CHR.

Cette collection de 15 tableaux a fait l’objet d’un dépôt dans les Musées d’Orléans en décembre 2018.

Ils rejoignent 2 autres tableaux de cette série, le portrait d’André Vésale et la représentation de Paul d’Egine, 2 œuvres de la collection déjà en dépôt au musée des Beaux-Arts d’Orléans.


Lien : Service de l’inventaire et du patrimoine / Région Centre

https://patrimoine.regioncentre.fr/gertrude-diffusion/dossier/suite-de-17-tableaux-de-medecins-et-chirurgiens/f974f2a7-ff5c-4923-84f2-2c01a48be686