NHO, la grande aventure

Genèse du projet

Le projet initial consistait à restructurer et moderniser les sites de Porte-Madeleine et La Source, car les professionnels restaient attachés à leur hôpital historique, comme à celui de La Source, mis en service en octobre 1975.

A Porte-Madeleine, malgré de gros efforts de modernisation, l’adaptation à l’offre de soins restait insuffisante les locaux peu adaptés à une restructuration architecturale car la plupart des bâtiments étaient classés.

Sur le site de La Source, le bâtiment monobloc avait mal vieilli, était peu adapté au virage ambulatoire demandé, ainsi qu’à la mutualisation des plateaux techniques.

Après études, très vite, la restructuration des deux sites s’est avérée trop onéreuse et la construction d’un nouvel hôpital a été envisagé sous l’impulsion des médecins (projet médical 2014) et du conseil d’administration.

Lancement de la construction

Ce projet se caractérisait par son ampleur et les contraintes liées à la proximité de l’hôpital existant ou l’activité bien évidemment se poursuivait. Très vite il fallait libérer l’emprise nécessaire à la construction.

Dès 2007-2008, des opérations préalables à la construction ont été réalisés : édification de deux parkings silo, déplacement de l’hélistation et de l’Etablissement français du Sang, création d’une nouvelle centrale d’énergie…

Le cabinet d’architecte retenu (Groupe 6), tout s’est enchaîné à un rythme soutenu : l’ensemble des phases d’études, le permis de construire initial délivré le 6 juin 2008, l’avis d’appel à candidatures publié le 23 février 2009, la signature et la notification des marchés travaux le 18 novembre 2009.

Au 1er plan, Jean-Pierre Gusching, directeur général, grand artisan de la construction du NHO.

La réflexion sur le nouvel hôpital s’est amorcée par la constitution de groupes de travail dans lesquels les médecins et personnels paramédicaux ont largement été associés. 300 professionnels de santé ont coopéré à cette réflexion collective.

Lors de la pose de la 1ère pierre, le 27 novembre 2009, Roselyne Bachelot, Ministre de la santé s’exprimait en ses termes :

 » Notre 1er objectif, c’est de permettre une profonde restructuration de l’offre de soins au service de nos concitoyens…Vous le voyez, ce nouvel hôpital est appelé à jouer un rôle majeur à l’échelle de toute la Région Centre. « 

Le plus grand chantier hospitalier de France

Avec 1300 lits et places, une superficie de 205 000m2, le nouvel hôpital était en 2010 le plus grand projet et chantier hospitalier de France.

Les travaux de gros œuvres confiés aux filiales de Bouygues Construction ont démarré à l’été 2009 avec l’arrivée de la 1ère grue, l’installation d’une base vie et centrale à béton, le coulage des 1ères fondations et la création de galeries logistiques enterrées.

Au plus fort du chantier, en mars 2014, 992 ouvriers et techniciens étaient présents sur le chantier.

 L’architecture innovante se décline horizontalement sur 7 niveaux dont un de stationnement. Les 6 pôles sont répartis le long de l’avenue de l’hôpital. Pour permettre un repérage aisé, chaque pôle est repérable grâce à une couleur : vert pour le pôle femme-enfant, rose pour la chirurgie, jaune et orange pour les médecines, bleu pour les soins de suite et de réadaptation gériatriques.

La phase de construction a duré cinq ans avec l’achèvement des travaux fin 2014 et la livraison globale en janvier 2015. Cette opération de reconstruction a bénéficié d’un soutien politique constant qu’ont confirmé les visites de Jean-François Mattéi, Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot lorsqu’ils étaient Ministres de la santé.

L’emménagement des services

Cet emménagement s’est fait en plusieurs étapes. Le 1er bâtiment (point bleu) a été mis en service le 10 septembre 2013 et comprenait la cuisine centrale, une résidence de 45 logements pour les internes, les crèches, les services de soins de suite et de réadaptions gériatrique et la médecine aigue gériatrique.

Ce bâtiment a permis le regroupement des unités de la filière gériatrique qui était implantée à la fois dans les bâtiments de l’hôpital Porte-Madeleine (MAG) et de Saran (SSR) et préfigurait l’hôpital de demain.

Les crèches hospitalières ont déménagé fin août 2013. Le transfert des patients du SSR dans le nouveau bâtiment a eu lieu le 10 septembre et ceux de la MAG le 12 septembre.

Ce 1er bâtiment a été inauguré le 19 novembre 2013 en présence de Jean-François Mattéi, ancien Ministre de la santé et artisan de ce projet et Serge Grouard, Maire d’Orléans.

Jeannine Fol, 1ère patiente.

La 1ère patiente entrant dans le nouvel hôpital le 10 septembre 2013 est Jeannine Fol (91ans) qui à son entrée en SSR s’exprimait ainsi : 

 » Jamais je n’aurai pensé vivre un tel évènement en entrant à l’hôpital. Ici, c’est un mieux-être, les chambres sont lumineuses et spacieuses. J’accède à un peu plus d’individualisme et je ne partage pas ma chambre et ma salle de bains… « 

Jeannine FOL, 1ère patiente entrant dans le nouvel hôpital d’Orléans.

2015 : On déménage…

2015 fut une année importante pour le CHR car 45 déménagements de services et activités ont été programmés.

Dès janvier 2015, les services adultes du site historique de Porte-Madeleine ont emménagé dans le bâtiment point orange, dédié à la médecine adulte : la dermatologie, la médecine interne, l’unité rachis, le service douleur/soins palliatifs. De plus la médecine aiguë gériatrique et l’unité post-urgences gériatrique intègrent également ce lieu et forment le service de court séjour gériatrique. L’ensemble des services encore maintenu à Porte-Madeleine a été transféré en juin.

Le samedi 20 juin 2015, un seul agent hospitalier restait en poste sur le site de Porte Madeleine, Xavier Rochefort, agent de sécurité.

En août et septembre 2015, les déménagements se sont accélérés. Les services de chirurgie, d’anesthésie, de réanimation et d’urgences adultes ont intégré leurs nouveaux locaux. En septembre les services de médecine rejoignaient également leurs bâtiments respectifs (point jaune et orange).

Le 15 octobre 2015, l’arrivée des laboratoires dans le nouvel hôpital ont marqué la fin des transferts. À moyen terme, l’ancien hôpital de La Source sera déconstruit.

Adieu Madeleine

Enfin, fin janvier 2017 les services administratifs ont quitté les locaux de Porte-Madeleine pour rejoindre un bâtiment administratif dédié sur le site de La Source. Une page de l’histoire du CHR se tournait avec cet ultime départ du centre-ville, l’hôpital étant présent dans les locaux de la rue Porte-Madeleine depuis 342 années.

 L’emprise de l’ancien hôpital de 5,3ha, a été vendue le 12 juillet 2017 à la SEMDO, aménageur de la ville d’Orléans. Un nouveau campus universitaire et une maison de santé pluridisciplinaire s’installeront notamment en ce lieu. Sur le site, le CHR demeure toutefois propriétaire de la Fondation Payen et de l’aile Saint-Nicolas. Actuellement, la Fondation Payen héberge le dispensaire et le bâtiment Saint-Nicolas, les associations œuvrant dans le domaine de la santé.

Un hôpital pour le siècle qui s’ouvre

Le Nouvel Hôpital d’Orléans regroupe désormais les activités de court et moyen séjour sur une site unique, activités éclatées auparavant sur 3 sites, l’hôpital Porte-Madeleine, l’hôpital de La Source et l’Ehpad le Bois Fleuri à Saran. Les objectifs sont atteints : Améliorer la prise en charge et le confort des patients (80% de chambre individuelle) et s’adapter à l’évolution de la médecine avec un plateau technique ultramoderne.

Une inauguration tardive, mais bien réelle.

Le Nouvel Hôpital d’Orléans a été inauguré le 2 janvier 2017 par Bernard Cazeneuve, Premier Ministre en présence de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé.