L’Institut Régional de Formation de Masso-Kinésithérapie

Histoire de l’Institut Régional de Formation de Masso-Kinésithérapie

  • 1968 : Fondation de l’école de masso-kinésithérapie au Centre Hospitalier Régional d’Orléans. Créée sur l’initiative du Docteur Bernard Gaufroy qui en assure la direction, le statut de cette école est public ; elle a été agréée, par arrêté ministériel, à compter du 1er octobre 1968. Seul établissement de ce type en région Centre, il est alors installé au n° 40 rue Porte Madeleine dans l’Annexe Petit. Cette annexe, achetée en 1952 par le CHR à la ville d’Orléans porte le nom du Docteur Georges Petit (1860-1954), ancien administrateur des Hospices Civils d’Orléans. En ce lieu, des vieillards de l’hospice occupaient une partie des locaux, contiguës à l’école.
  • 1968-1981 : Durant cette période, les effectifs sont non réglementés et les admissions se font en fonction des possibilités d’accueil. La première promotion compte 12 élèves ; ensuite, chaque année 20 à 25 élèves sont admis de 1970 à 1982, soit 300 professionnels formés en 14 ans. Chaque promotion est reçue par Jeanne Guillon, alors infirmière générale. En effet la formation étant surtout théorique au départ, elle fait une présentation de l’hôpital, des différents établissements et les conseille sur leur rôle auprès des malades et de leur famille. Des stages sont déjà obligatoires. Le personnel enseignant comprend environ 30 chirurgiens et médecins du CHRO, 10 moniteurs-cadres masseurs-kinésithérapeutes (dont 4 temps pleins à l’Institut) ; 5 masseurs-kinésithérapeutes et 10 enseignants divers complètent l’équipe formatrice ; côté administratif, 2 secrétaires et une personne pour l’entretien sont à temps plein.
  • 1981-1983 : Réaménagement provisoire et agrandissement des locaux, dans le cadre de l’installation de la crèche de l’hôpital général à l’Annexe Petit. Initialement cette crèche-garderie était située dans la 8ème division au nord du pavillon Sabatier. C’est la mise en chantier de la construction du bâtiment Mère et Enfant en juin 1983 qui a entraîné le déménagement de la crèche sur l’Annexe.
  • Juillet 1982 : Départ à la retraite du Directeur de l’école, le Dr Bernard Gaufroy. Le Dr Philippe Baudouin assure l’intérim de la direction de l’école jusqu’en octobre 1982.
  • 2 Novembre 1982 : M. Jean Girodon prend ses fonctions de Directeur de l’école de masso-kinésithérapie.
  • 22 juillet 1983 : Inauguration des nouveaux locaux(crèche et école) Commencés en juillet 1982, les travaux de réfection de l’Annexe Petit prennent fin en janvier 1983. A cette date, l’école de masso-kinésithérapie prend place dans des locaux remis à neuf et fonctionnels. C’est Jacques Douffiagues alors maire d’Orléans et Président du conseil d’administration du CHRO qui inaugure les locaux en présence de Jean Hue directeur général et de Mme Bénétreau, directeur de l’hôpital général. L’école comprend 3 salles de cours, une de TP, une salle de gym, une bibliothèque et une pièce de lecture, en sus des locaux administratifs.
Inauguration des nouveaux locaux
De gauche à droite : Jean Girodon, Jean Hue et Jacques Douffiagues
  • 1983-1984 : Projet de transfert de l’école à l’Hôpital Général. Prévu dans le cadre du regroupement des écoles, ce projet ne verra jamais le jour faute de locaux disponibles.
  • 1984-1985 : Une convention est signée avec l’Université pour cette période afin que les élèves puissent pratiquer désormais des activités physiques et sportives sur le campus universitaire. (Convention entre le S.U.A.P. et le CHRO) Auparavant ces activités étaient pratiquées au stade de la Vallée. Cette convention a toujours été reconduite.
  • 1991-1992 : Projet de construction d’un bâtiment neuf à l’hôpital de La Source. Ce bâtiment est prévu près du CDTS (Centre départemental de transfusion sanguine) sur la pinède existante (délibération du CA, séance du 20 décembre 1991) Aucune suite n’est donnée à ce projet vu notamment la proximité de l’héliport et les finances qui font défaut.
  • 1994 : L’école devient IRFMK. Par décret ministériel, les écoles de masso-kinésithérapie deviennent Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie ; de plus, l’élève a désormais le statut d’étudiant. L’école d’Orléans étant la seule dans la région centre, le R de régional est ajouté à l’appellation.
  • 1997 : Extension des locaux. La direction et le secrétariat de l’IRFMK intègrent dès septembre les locaux de la direction du plan et des travaux, auparavant dirigée par M. Bernard Baurrier (décision prise par M. le directeur général : Bernard Roehrich). Les enseignants, cadres de santé à l’IRFMK, abandonnent leurs bureaux exigus situés au dernier étage de l’annexe, en raison de travaux de consolidation ; ils s’installent dans les anciens locaux du secrétariat de l’école.
  • 1999 : Nouveau partenariat avec l’Université. Une convention de complémentarité pour le suivi des sportifs sur le Campus est signée avec la Faculté de sport et de l’éducation physique
  • 1982-1999 : Les épreuves d’admission à l’école se déroulent désormais dans les locaux de l’Université d’Orléans ; huit amphis sont loués pour le bon déroulement du concours d’entrée nécessitant la mobilisation de 30 surveillants et 40 correcteurs.

Se présentent au concours d’entrée

  • 306 candidats en 1982
  • 1389 candidats en 1994
  • 1073 candidats en 1999.

Juin 1999 : Passage par le PCEM1. L’entrée à l’école d’Orléans s’effectue sur classement après une première année commune d’étude médicale = PCEM1 (Faculté de médecine de Tours), à compter de la rentrée scolaire 1999-2000 (arrêté du 15 juin 1999)

2000 : Reçus à la Direction de l’enseignement supérieur et de la recherche du conseil régional du Centre, les instituts de formation du CHRO sollicitent un partenariat financier pour faire aboutir leurs projets

2001-2002 : Nouveaux locaux. Etude de faisabilité pour des nouveaux locaux dans le cadre du regroupement entre le centre de réadaptation « Le Côteau » à Beaugency, et le service de rééducation fonctionnelle du CHR à Saran, sur le site de la Chapelle Saint-Mesmin. Ce projet n’a pas vu le jour, faute de ressources financières suffisantes.

Novembre 2002 : Réunion à Tours. Echanges sur l’offre de formation en masso-kinésithérapie dans la région Centre et du développement de l’IRFMK au CHRO.

Décembre 2002 : Visite de l’IRFMK par Serge Grouard, Maire d’Orléans et président du CA et de M. Jean-Pierre Gusching, directeur général du CHR.

Début 2003 : Rencontre entre le Centre Hospitalier Régional d’Orléans et l’Université d’Orléans. Le projet de l’universitarisation de l’IRFMK est remis à M. Besson, Président de l’Université d’Orléans. Avec l’aide d’Orléans technopole, notamment du Dr Pierre Pesquies, un partenariat est mis en place entre la ville d’Orléans, l’Université et les instances territoriales afin d’obtenir de nouveaux locaux et des subventions.

2 février 2004 : Les étudiants de première année auront désormais leurs cours sur le campus de l’Université d’Orléans dans des locaux de la Faculté des sciences, bâtiment Norbert Grelet (superficie des locaux = 350 m2). Dans une seconde étape, tous les étudiants seront accueillis sur le campus.

1er septembre 2004 : Départ à la retraite de Jean Girodon. M. Alain Leroy devient le nouveau directeur de l’IRFMK

2004 : Décentralisation. Transfert des formations sanitaires et sociales aux régions (loi du 13 août 2004) Nouvelles compétences pour les régions dans le fonctionnement et l’équipement des écoles et instituts.

2005-2006 : Les effectifs sont de 40 élèves par promotion.

Aout 2009 : Translation de l’IRFMK sur l’Université d’Orléans. (Faculté des sciences, bâtiment Michel Royer)

Septembre 2009 : Augmentation des quotas / promotion = 60 étudiants en 1ère année.

17 octobre 2009 : L’école fête ses 40 ans (projections vidéo, animations et visites des nouveaux locaux, rencontre des anciens)

4 décembre 2009 : Inauguration des locaux par M. Serge Grouard, maire d’Orléans, M. François Bonneau, Président de la région Centre et M. Eric Doligé, Président du Conseil Général du Loiret.

Septembre 2010 : La 42ème promotion de l’IRFMK d’Orléans compte 70 étudiants.

Rattaché depuis 1968 au CHRO, l’Institut Régional de Formation en Masso-Kinésithérapie (IRFMK) a changé de statut et devient l’Ecole Universitaire de Kinésithérapie du Centre-Val de Loire (EUK-CVL) par arrêté du 16 juillet 2019.

Cette universitarisation fut une très longue gestation car, déjà, en 2004, une première promotion avait été transférée dans des locaux de la Faculté des Sciences à La Source et, en 2009, tout l’Institut était installé sur ce Campus mais demeurait rattaché au CHRO.

Vers 2004, la régionalisation des Instituts et en 2015 l’inscription des études de kinésithérapie dans le cadre du processus Licence-Master-Doctorat (LMD) ont été des événements facilitateurs pour la transformation de l’IRFMK d’Orléans en Département Universitaire.

La première rentrée universitaire des étudiants, dans cette nouvelle configuration, en septembre 2019, et son inauguration en octobre sont donc l’aboutissement d’un long parcours de négociations et une innovation nationale dans la formation des masseurs-kinésithérapeutes en région Centre-Val de Loire.